Portrait de Solène Gourin / UJAP Badminton

Le 03/08/2015


Après le portrait des sœurs Dréo, l'autre bonne nouvelle est l'arrivée de la jeune Solène Gourin. Jeune par son âge, 18 ans mais munie d'un bagage énorme du point de vue badiste. C'est une grosse pointure qui arrive à l'UJAP, classée B1/B4/B4, à 2 doigts de finir l'année sportive, A4 en simple. Actuellement, elle se situe autour de la 174 ème française en simple, contre 247 ème pour Gaëlle Girard ( qui a arrêté les compétition fin janvier 2015 en partance vers le Brésil). C'est du lourd qui arrive! Paul Reuter lui avait présenté le projet sportif de l'UJAP Quimper pour la Nationale 3, mais pour des raisons de fidélité à son club formateur, (ALP de Ploemeur), elle avait décliné l'offre. 

Mais cette année- ci, elle franchit le pas, et est fort intéressée par l'objectif de la Nationale 3, mais également par les objectifs de l'Ujap Quimper. Son palmarès est éloquent. Elle débute le badminton à 8 ans, grâce à son frère Erwan, (décidément il n'a que des bonnes idées, en effet,  il a été bon conseillé pour sa sœur de d'intégrer l' UJAP). Très vite, elle gagne plusieurs TDJ, et qui lui ouvre les porte aux TRJ, où elle remporte également des TRJ. Conséquence, elle accède aux TIJ. Et là encore , elle remporte en mars 2014 le SD. En minime, elle est en 2012 championne de Bretagne en Simple Dame, vice- championne de Bretagne en 2013 en cadette Simple et Double Dame, cette année en championnat par équipe R1, aucune défaite en Simple et Double Dame. En tournoi individuel, elle gagne en Simple Dame B, le National d'Angers plus le National de Saint-Jacques,  et en Double Mixte B avec Simon Manéo le National de Quimper.

Pourquoi l'Ujap : "D'abord Paul Reuter a été le premier à me demander de venir à l'UJAP l'an dernier, et comme je voulais changer de club cette année, il me paraissait normale que je donne priorité à Quimper. De plus je pense sincèrement que ce club peut me faire progresser, l'encadrement y est sérieux, convivial, ambitieux, et ce que j'aime aussi à l'UJAP, c'est la bonne ambiance entre les joueurs.

Etudes : " Intégrer une mission civique l'année prochaine, ensuite passer mon diplôme d'éducatrice spécialisée " Vous l'aurez compris Solène a un bon côté sportive, mais en plus un côté social.

Objectifs : "Aucune limite, l'Ujap va me permettre, j'espère, de rebondir, redynamiser ma progression. Quelques joueurs font des tournois nationaux dans le grand Ouest. Ca m'a beaucoup plû quand j'ai été avec eux à Angers en décembre dernier. De plus on est bien suivi lors des tournois individuels, ça aide et c'est rassurant. Bref, ne dit-on pas, j'ai les cartes en mains ! "

Passion : " J'aime beaucoup lire, et j'aime garder les enfants, aussi rire dès que l'occasion se présente "

Sans aucun doute Solène va apporter fraîcheur, mais elle vient aussi pour  renforcer l'équipe de national 3. Elle aura en face d'elle une panoplie de joueuses Quimpéroises prêtent à lui donner du fil a retordre sur les terrains d'entraînement ! Joël Mével, son futur entraîneur, aura matière à travailler avec ce groupe de filles qui ont toutes l'envie de bien faire.